Robba
 



Guidu Antonietti et le désir de forme



Guidu Antonietti di Cinarca est architecte et photographe. Voilà qui dit déjà beaucoup de son amour des formes et des lignes ; des lieux et des gens.
Pour compléter et évoquer son goût d’ici et de l’ailleurs, on pourrait préciser qu’il est né à Ajaccio en 1950, et qu’originaire d’Azzana, il vit et travaille désormais à Aix-en-Provence après d’autres itinérances.



Collage, Guidi Antonietti di Cinarca
Collage, Guidi Antonietti di Cinarca
Pour accompagner cette sélection d’images qui lient l’œil et l’esprit, il nous a confié un texte du philosophe Jean-Toussaint Desanti, en VO, et traduit par ses soins. Car les mots, les langues et la poésie sont un autre langage familier pour celui qui œuvre à la direction artistique de Terres de Femmes, le site littéraire d’Angèle Paoli.
  
L’insularité vous donne à penser
"L’insularité est l’unité d’un enfermement et d’une ouverture. La mer nous enveloppe et elle est aussi le chemin. Or un chemin qui ouvre et ferme, ça pose problème. D’une part, il faut prendre pied et donc s’y trouver. Et d’autre part, il faut y prendre essor, et s’en aller. A la fois s’en aller et rester.
C’est la terre, l’air, la mer. Les gens que j’ai connus. La lumière. Et quelque chose qui concerne la philosophie : la précision des formes. Les formes, chez nous, sauf au grand soleil, sont précises ; c’est la nuit, la lune se lève, les hauts promontoires se dessinent, les collines et aussi les golfes se dessinent. C’est le désir de la forme qui échappe à la brume."

Guidu Antonietti di Cinarca
Guidu Antonietti di Cinarca
L'insularità ci face pinsà
L'insularità unisce cunfinamentu è apertura. U mare ci avvolge è ghjè dinò a strada. Ma una strada chì apre è chjude pone un prublema. Da un latu, vi tocca à piglià pede è dunque à truvà ci. È da l'altra parte, ci vole à piglà volu è andà si ne. A tempu parte è stà.
Hè a terra, l'aria, u mare. A ghjente ch' aghju cunnisciuta. A luce. È qualcosa chì cuncerna a filusuffìa: a precisione di e forme. E forme, inde noi, salvu sott’à u sole maiò, sò precise ; hè notte, si pesa a luna, l'alti promontorii si disegnanu, e culline è ancu i golfi si disegnanu. Ghjè u desideriu di a forma chì scappa da a nebbia.

Guidu Antonietti di Cinarca
Guidu Antonietti di Cinarca


 

Guidu Antonietti di Cinarca
Guidu Antonietti di Cinarca

Pour en voir et en savoir plus

Dimanche 28 Mai 2023
A squadra


Dans la même rubrique :
< >